vendredi, mars 22Des nouvelles qui comptent pour vous

Paris-Nice : un diagnostic plus rassurant pour Warren Barguil – Cyclisme

Cyclisme sur route - Paris-Nice - Warren Barguil était rassuré ce mardi après les nouveaux examens effectués au Kremlin-Bicêtre, écartant la thèse d'une double fracture d'une cervicale. (L. Argueyrolles/L'Équipe)

Alors que les premiers examens lundi après-midi effectués à l’hôpital de Dourdan avaient diagnostiqué une double fracture de la 2e cervicale, les nouvelles étaient plus rassurantes ce mardi concernant Warren Barguil. Transféré dans une unité spécialisée du CHU Kremlin-Bicêtre près de Paris, le bilan complémentaire a révélé finalement une entorse cervicale.

« Les nouvelles de Warren sont rassurantes, a annoncé Jean-Jacques Menuet le médecin de l’équipe Arkéa-Samsic. La médecine est un art et non une science exacte. Très souvent il est difficile d’établir un diagnostic médical immédiat. C’est pourquoi des examens complémentaires étaient nécessaires. Une réunion du staff médical regroupant des spécialistes de la traumatologie du rachis a conclu à l’absence de fracture. Warren souffre d’une entorse. » Ce qui nécessitera une immobilisation par minerve pendant dix jours avant de nouvelles radios de contrôle. « La blessure reste sérieuse, poursuit le médecin de l’équipe, nous prendrons toutes les précautions nécessaires pour un suivi attentif. »

« Je pensais que la chance avait tourné par rapport à l’année dernière. C’est une grosse déception » – Warren Barguil

Le coureur semblait lui aussi soulagé même s’il avouait n’avoir pas souffert. « J’ai eu une grosse frayeur mais aujourd’hui ça va. J’ai perdu connaissance suite à ma chute et ils n’ont voulu prendre aucun risque. C’est pourquoi j’ai été transféré dans un autre Centre Hospitalier. Les premiers bilans étaient vraiment alarmants, je suis rassuré par le dernier diagnostic. » Warren Barguil ne cache pas cependant sa frustration. « J’ai fait beaucoup de sacrifices pour revenir à mon meilleur niveau, je pensais que la chance avait tourné par rapport à l’année dernière. C’est une grosse déception. » La durée de son indisponibilité reste encore inconnue, les médecins préférant attendre les prochains examens de contrôles dans dix jours. Mais elle sera certainement moins conséquente que dans le cas d’une fracture des cervicales comme annoncé lundi soir par le staff médical.


P.L.G.

Source

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :